GUIDE ACCOMPAGNANT EQUESTRE

Enseignement & Encadrement

A la fois cavalier(ère) émérite et animateur(trice), l’accompagnateur(trice) de tourisme équestre (ATE) organise et conduit des promenades à cheval sur des itinéraires qu’il a défini. Il (Elle) transmet ainsi sa passion pour les chevaux et la nature.

Les missions de l’accompagnateur de tourisme équestre

A dos de cheval, l’accompagnateur de tourisme équestre fait visiter la région à un groupe de cavaliers amateurs, que ce soit pour quelques heures ou plusieurs jours. Son objectif est de leur faire découvrir les joies d’une promenade à cheval et de partager sa passion pour la nature. Ayant une bonne culture générale, il est capable de parler aussi bien de la faune, de la flore, du climat, de l’architecture, de la culture que de l’économie locale. Entre chaque randonnée, il participe à l’entretien des écuries et aux soins de chevaux.

Il/Elle organise des sorties adaptées à sa clientèle

L’accompagnateur ne part jamais à l’aveuglette ! Avant le départ, il organise l’expédition dans le moindre détail : il choisi l’itinéraire à prendre qui correspondra le plus à son groupe, il prévoit les différentes étapes, les lieux d’hébergement en cas d’un voyage de plusieurs jours, l’approvisionnement en nourriture ainsi que tout le matériel nécessaire (harnachement, selles, etc.). Il sélectionne enfin les chevaux en fonction du profil des cavaliers et les prépare. Sur la route, il tient compte des difficultés éventuelles de ses clients et des chevaux tout en mettant un point d’honneur à respecter les consignes de sécurité propres aux sorties équestres.

Un métier saisonnier

Les promenades en cheval n’ont pas lieu toute l’année. On constate un pic des activités entre avril et septembre. Pendant cette période, l’ATE ne connaît pas les 35 heures hebdomadaires, puisqu’il enchaîne les randonnées les unes après les autres. Pendant les périodes plus creuses, il apporte un soin particulier au dressage des chevaux afin qu’ils soient compatibles à tous les cavaliers. Il peut également exercer une activité complémentaire en hiver.

Compétences/Qualités requises pour ce métier

  Maîtrise d’une langue étrangère appréciée
  Bon cavalier
  Capacité à s’adapter à ses différents clients
  Savoir se faire écouter
  Bonne culture générale, régionale et locale
  Sens solide de l’orientation

 

 

 

 

 

GUIDE DE MONTAGNE OU DE HAUTE MONTAGNE (FR) / GUIDE DE MONTAGNE (CH)

Le guide de montagne ou guide de haute montagne est un alpiniste professionnel qui conduit, contre rémunération, des alpinistes amateurs ou des touristes dans des excursions ou des ascensions en montagne (typiquement en haute montagne)alpinisme, ski et héliski hors des pistes balisées, randonnée et trekking, escalades, cascade de glace, canyoning, raquettes à neige, etc. Le guide est non seulement celui qui montre le chemin et dirige le groupe, mais il peut aussi être celui qui enseigne les techniques et les connaissances du milieu montagnard.(Source Wykipedia)

Responsables de la préparation et du déroulement de la sortie, ils transmettent à leurs clients, individuels ou en groupe, une expérience intense de la montagne et de la nature, en tenant compte de tous les aspects liés à la sécurité.

Les missions d’un guide de haute montagne

Le guide de haute montagne doit à chaque instant évaluer l’environnement dans lequel son groupe se trouve pour toujours privilégier la sécurité, en fonction de l’endurance et de l’expérience de chacun.
En fonction des saisons, le travail du guide de haute montagne va évoluer au même rythme que le paysage va changer. Les pentes enneigées pouvant faire place aux eaux vives ou au trekking.(Source Studyrama)

Leurs principales activités consistent à:

  1. Planification
     

  • organiser des itinéraires attractifs et en faire la promotion auprès des entreprises liées au tourisme (offices de tourisme, établissements hôteliers, etc.);

  • réserver les hébergements, faire parvenir aux participants les informations utiles (horaires, équipement à prendre, etc.);

  • vérifier les conditions météorologiques, consulter les bulletins d'avalanches, les conditions d'enneigement, etc.;

 

  1. Course en montagne

  • évaluer le niveau et la résistance physique de chaque participant, vérifier, avant le départ, la conformité de leur matériel;

  • adapter le parcours en tenant compte du niveau des participants;

  • durant la course, aider les clients à surmonter les difficultés techniques, les encourager, gérer les situations de stress;

  • leur apprendre à marcher en terrain difficile, à s'encorder, à se servir des différents moyens techniques d'assurage et de progression, à varapper, à tailler des marches;

  • adapter la course aux différentes conditions rencontrées: qualité de la roche, de la neige, du temps, état physique des participants, etc.;

  • animer les séjours des clients en cabane lors d'une immobilisation prolongée due au mauvais temps;

 

  1. Sauvetage

  • initier les clients aux mesures de premiers secours et de sauvetage;

  • participer aux opérations de sauvetage avec une colonne de secours, procéder à la recherche de disparus, ramener des blessés ou des corps inanimés.

 

Leur environnement de travail

Les guides de montagne travaillent à titre indépendant et répètent fréquemment les mêmes itinéraires. Ils doivent savoir réagir et s'adapter en tout temps à des situations imprévisibles. Leur rythme de travail varie selon les saisons et les conditions atmosphériques. Ils collaborent avec les organismes officiels du tourisme auprès desquels ils proposent leurs prestations.

(Source site orientation.ch)

Les prérogatives des guides leur permettent donc d’animer, enseigner ou encadrer les activités suivantes :

Compétences/Qualités requises pour devenir guide de haute montagne

  • Connaissance parfaite du terrain montagneux

  • Parfaite forme et résistance physique

  • Capacité à sécuriser son groupe

  • Esprit de décision

  • Sens de l’orientation

  • Capacité à mettre en confiance autrui

  • Résistance physique

  • Calme et sang-froid

  • Absence de vertige

Pour pouvoir exercer ce métier il faut être intéressé par la nature, la montagne et l’activité physique en général.

@Proudly created by Outdooria.ch