EDUCATEUR SPORTIF

Enseignement & Encadrement

Cursus / Formation (en France)


Pour devenir éducateur sportif, il faut être titulaire d’un diplôme d’Etat. Par exemple :

le BPJEPS - Brevet professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et du Sport - dans la majorité des disciplines : activités de la forme, activité physique pour tous, activité aquatique et de la natation… (niveau Bac ou équivalent),
le DEJEPS - Diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport - perfectionnement sportif (niveau Bac+2),
le DESJEPS - Diplôme d’État supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport - spécialité performance sportive (niveau Bac+3).
Le BPJEPS se passe obligatoirement en alternance dans une structure sportive pendant 1 an, le nombre d’heures en entreprises et en cours peut être variable en fonction des écoles. Par exemple, l’IPMS, institut professionnel des métiers du sport, basé à Tours, Nantes et Paris, consacre entre 700 et 850 heures de son programme à la pratique. Le rythme de l’alternance est le suivant : 3 jours par semaine en structure d’accueil et 2 jours par semaine en centre de formation. Avant d’entrée en formation au BPJEPS, une première année de classe préparatoire est indispensable afin d’acquérir les compétences techniques, pédagogiques, théoriques et professionnelles. L’obtention du BPJEPS est conditionnée par l’acquisition de 4 unités capitalisables, dont deux sont communes à toutes les spécialités proposées par le BPJEPS. A noter que l’IPMS enregistre 90 % de réussite au diplôme. L’institut finance, par ailleurs, le BNSSA (brevet national français de sécurité et de sauvetage aquatique) aux élèves qui le souhaitent et propose des formations additionnelles en plus du diplôme (formation Pilates, Bodypump…).




Missions


L’éducateur sportif enseigne et encadre une activité sportive pour le loisir ou en vue d’une compétition. Titulaire du BPJEPS, l’animateur et éducateur sportif encadre une pratique de loisirs et de découverte en utilisant les activités physiques ou sportives comme supports techniques. Il observe et corrige chacun de ses élèves, donne des indications techniques pour que chacun progresse. Un éducateur sportif assure également la gestion et la promotion de son activité et de sa structure, surtout s’il exerce à son compte, dans le milieu fédéral ou associatif. Bon communicant et à l’affût des nouvelles tendances, il sait accueillir le public et le fidéliser en proposant notamment des prestations adaptées et innovantes. Dans la fonction publique territoriale, l’éducateur sportif peut animer un grand nombre d’activités. Selon la taille de la commune, ses missions sont variées : animation et coordination, mise en œuvre de la politique sportive. En salle, l’éducateur sportif prend le débutant en charge dès son arrivée. Il lui fait passer des tests d’évaluation pour déterminer son niveau et ses capacités physiques, afin de l’inscrire au cours approprié. Les missions d’un éducateur sportif des métiers de la forme Son rôle est avant tout pédagogique : pour les adultes qui pratiquent une activité physique en tant que loisir, mais qui veulent le faire dans les règles de l’art, il doit trouver des moyens ludiques de transmettre les techniques, sans qu’elles paraissent rébarbatives. Il s’occupe aussi d’animer des cours collectifs en groupant les pratiquants par niveau. L’éducateur sportif des métiers de la forme doit particulièrement soigner son relationnel car sa fonction est également commerciale. Pour fidéliser une clientèle souvent exigeante, il doit se montrer aimable, réceptif, et accepte des horaires fluctuants : des soirées marathon suivies de journées inactives…




Compétences / Qualité


Un très bon niveau dans sa discipline sportive
Bon niveau de culture générale
Sens des responsabilités et réceptivité
Pédagogie
Patience
Capacités pédagogiques
Très bonne condition physique et nerveuse
Sens relationnel développé




Evolutions professionnelles


L’éducateur sportif peut être salarié ou travailler à son propre compte, au sein d’un club sportif, une salle de fitness ou pour une collectivité territoriale : mairies, écoles municipales, centres de vacances, maisons de jeunes, écoles primaires… Les débouchés sont nombreux tant la demande est en croissance. Pour preuve, 90 % des diplômés de l’IPMS trouvent un emploi dans les 3 mois suivant l’obtention du diplôme. Un éducateur sportif peut évoluer vers des fonctions de gestion et d’encadrement de haut niveau. Il peut aussi passer un DEJEPS (diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et du Sport) et un DESJEPS (diplôme d’État supérieur) pour devenir directeur de projet, de structure ou directeur sportif dans une grande association sportive. Marvin, diplômé de l’IPMS, est éducateur sportif depuis 2015 : « En 2013, sans aucune expérience dans le monde de la remise en forme, j’intègre l’IPMS en classe préparatoire pour acquérir de l’expérience, des premières compétences mais surtout trouver une structure d’accueil en alternance afin d’intégrer l’année suivante la formation BPJEPS AGFF. J’ai vécu deux belles années qui m’ont permis de me lancer dans le monde du Fitness. A la sortie du diplôme, j’ai obtenu un CDI de 35 heures au sein des Océades, groupe dans lequel je travaille toujours à temps plein et dans lequel j’ai pu me perfectionner professionnellement et obtenir des responsabilités. Je suis aujourd’hui coordinateur sportif et formateur. »




Salaire (en France)


Le salaire d’un éducateur sportif varie selon le diplôme, la discipline enseignée et la renommée des clubs. Environ le Smic bruts par mois pour un éducateur sportif débutant (BPJEPS). Dans une salle de sport privée, il peut gagner 1 700 € bruts par mois.





Info

10 rue Chantepoulet, Calliopée Business Center, 1201 Geneva, Switzerland 

Email: contact@outdooria.ch | Tel: +41.76.339.16.52

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White YouTube Icon
  • White Instagram Icon